Loading Map....

Date/Time
Date(s) - 03/10/2016
7:30 pm - 8:30 pm

Location
Dana Center Lecture Room

Categories


Elphège-J. Daignault et le mouvement sentinelliste à Manchester, New Hampshire
Présenté en français par
Robert B. Perreault

Au cours des décennies qui suivent l’émigration de milliers de Canadiens Français à la Nouvelle-Angleterre, il se produit plusieurs conflits entre ceux-ci et la hierarchie du clergé catholique, dominée par les Irlandais Américains, au sujet de la fondation et de la  gérance d’institutions paroissiales de langue française. En général, ce sont des luttes autour du maintient de la langue française chez les émigrés vis-à-vis le désir du haut clergé irlandais de créer une Église catholique uniformément anglo-américaine.

Sans doute, la crise la plus longue, aiguë et mieux connue est celle du Mouvement sentinelliste durant les années 1920. Sous le direction d’Elphège-J. Daignault de Woonsocket, Rhode Island, fondateur du journal La Sentinelle, le Mouvement sentinelliste est une révolte contre Mgr William Hickey, évêque de Providence, qui favorise la fondation d’écoles secondaires diocésaines à caractère linguistique plutôt anglophone, faisant donc concurrence aux écoles paroissiales franco-américaines du même niveau. En fin de compte, Daignault et une soixantaine de ses partisans se feront excommunier de l’Église catholique pour leurs activités sentinellistes.

Quoique le noyau du Mouvement sentinelliste soit situé au Rhode Island, il y aura des retombées de cette crise à travers la Nouvelle-Angleterre, en particulier, dans le Diocèse de Manchester, New Hampshire, où Daignault est également président général de l’Association Canado-Américaine (ACA). Cette conférence examine une série d’éditoriaux que Daignault publie au sujet des activités dans ce diocèse, et surtout dans la paroisse Saint-Georges de Manchester qui, selon lui, défavorisent la langue française et la culture franco-américaine.